FAQ

Vous trouverez ici les questions et réponses les plus fréquemment posées 24 heures/24, 7 jours/7. Toutefois, les points techniques peuvent être différents pour chaque projet. Si votre toiture est complexe, nous vous recommandons donc de contacter notre service technique. Ils seront heureux de vous aider.

Le phénomène de corrosion des métaux non ferreux (Zn, Pb, CU) situé en aval de toute membrane bitumineuse non protégée est connu depuis mars 1992 (N.I.T. 183) et repris une seconde fois dans la N.I.T. 191 de mars 1994, ainsi que dans la N.I.T. 215 de mars 2000. Une explication complémentaire du contexte de ce phénomène de corrosion des métaux non-ferreux s’impose donc. Il y a lieu de distinguer agents polluants et membrane.

Ce phénomène, très aléatoire et mal défini, est très sensible à de faibles différences environnementales. Ainsi, nous retrouvons de-ci et de-là des perforations de zinguerie dues à ce phénomène sans pour autant pouvoir généraliser le problème. Deux toitures contiguës peuvent présenter des résultats totalement différents !

De plus, depuis ces dernières années, nous sommes confrontés à un accroissement de la pollution par certains agents tels que :
– l’accumulation de SO3 se trouvant dans les mauvais mazouts de chauffage
– les produits à base de chlore, rejetés par l’atmosphère.

Ces particules se déposent en général sur les toitures plates à faible pente où l’eau de la rosée permet une liaison chimique entre les deux composants. Ces composants peuvent corroder les zingueries.

Nous vous proposons deux solutions :

– protéger toutes les zingueries afin d’éviter la corrosion. Le produit DERBIZINC est disponible dans notre gamme
et/ou
– appliquer une couche de peinture sur toute la surface de la membrane DERBIGUM (type de peinture : DERBISILVER)

L’isolation est posée sur le support de toiture. Un écran pare-vapeur (selon la classe de climat intérieur) est posé au préalable sur le support de toiture. Le revêtement d’étanchéité est ensuite posé sur l’isolation. (DERBICOAT + DERBIGUM SP-FR ou seul le DERBIGUM SP-FR, selon le type d’isolant).

Sur une toiture chaude, le support de toiture est protégé des variations excessives de température par l’isolation, si bien que le risque de mouvement et de fissuration est limité.

Le choc thermique sur le revêtement d’étanchéité est très important pour les toitures chaudes. Vu que le point de fusion du DERBIGUM SP-FR est supérieur (>150°C), il convient parfaitement pour la toiture chaude.

Une toiture froide présente un vide où circule l’air extérieur entre le support supérieur de la toiture et l’isolation thermique. C’est un système dépassé et susceptible d’occasionner des dégâts importants suite à la condensation.

Cette condensation provoque le pourrissement des supports de toitures sensibles à l’humidité. C’est pour cette raison que ce système est déconseillé.

Sur une toiture inversée, le revêtement d’étanchéité est placé (directement) sur le support, l’isolation thermique repose sur le revêtement d’étanchéité.
La solution classique consiste à utiliser des panneaux de polystyrène extrudé XPS lestés de gravier ou de dalles (placées avec ou sans supports de dalles).
Le poids du lestage doit suffire à éviter l’arrachage ou le soulèvement par le vent des panneaux d’isolation. Le lestage protège également les panneaux d’isolation contre les rayons UV.

Plus encore que pour une toiture chaude, la pente doit être suffisante (>2%) pour permettre une évacuation optimale de l’eau et éviter des déperditions de chaleur dues à la présence d’eau ainsi que le risque de condensation interne.

Toute toiture doit faire l’objet d’un entretien régulier, effectué à l’initiative du propriétaire. Cet entretien est de préférence, pris en charge par la personne qui a réalisé l’étanchéité et avec qui le propriétaire aura conclu un contrat d’entretien.

Pour plus d’infos, consultez notre article dédié à l’entretien de la toiture plate après l’hiver et après la chute des feuilles.

Lorsque l’on parle de classe BROOF(t1) selon la législation européenne, on parle d’une résistance au feu d’un complexe de toiture selon la norme de classification EN 13501-5 (classification selon CEN ITS 1187 méthode).

Contactez-nous

Quelle que soit votre demande, votre question, vous serez toujours le bienvenu chez Derbigum ! Notre mission est de répondre de la manière la plus efficace et la plus pertinente possible ! N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’infos.

right-arrow-circular-button-outline Contactez-nous
Scroll to Top